Evaluation, intervention et formation psycho-didactique | Fabienne Bettan | Méthode Tomatis

Méthode Tomatis

La Méthode Tomatis consiste à éveiller les zones corticales (parties du cerveau responsables des fonctions cognitives les plus développées) par un stimulus sonore (musique) qui va faire travailler les muscles de l'oreille et entraîner celle-ci à mieux gérer les sons qui nous parviennent, à mieux les transmettre à notre cerveau, et ainsi favoriser l'écoute.

L'écoute n'est qu'un autre mot pour parler de l'attention, de la mémorisation, de la communication (verbale et non verbale)

L’écoute est la capacité à pouvoir utiliser son audition d’une manière volontaire et attentive dans le but d’apprendre et de communiquer.

Lorsque l’interprétation mentale des informations sensorielles transmises par l’oreille est erronée, l’écoute est perturbée. On parle alors de distorsions d’écoute.

Cette distorsion est liée au dysfonctionnement des deux muscles de l’oreille moyenne dont le rôle est de permettre l’arrivée harmonieuse du son dans l’oreille interne, puis au cerveau.

Lorsque le message sensoriel est altéré, le cerveau se protège en déclenchant des mécanismes d’inhibition de l’écoute

Un cerveau parfaitement informé des sons pourra les mettre au service du langage

L'écoute est étroitement liée à la parole dite ou écrite

La Méthode Tomatis utilise l'Oreille Electronique comme instrument pédagogique. L’oreille Electronique permet aux muscles de l’oreille moyenne de fonctionner efficacement afin de lever les mécanismes d’inhibition que le cerveau a enclenchés pour se protéger de certaines fréquences. Progressivement, le cerveau va réapprendre à capter son attention sur le message sonore et ainsi réapprendre à écouter. L’oreille « se met à l’écoute ».

Comment cela se passe-t-il?

Par des séances structurées d'écoute musicale préprogrammées dont le contenu va être manipulé pour mettre en action deux systèmes:

 

 un système de "bascule électronique" qui consiste en un passage soudain de fréquences graves, ne nécessitant de la part de l’oreille aucun effort d’accommodation, à des fréquences aiguës demandant à l’oreille un effort d’accommodation important. Il s'agit en fait d'une activation du reflexe stapédien qui provoque la contraction des muscles auditifs.

 Un système de transmission différée du son: la spécificité de la méthode Tomatis est de conjuguer les voies aérienne (par l'oreille) et osseuse (oui, nous entendons aussi par notre squelette!) par lesquelles le message sonore est transmis au cerveau, grâce à un casque équipé d’un vibrateur. L’Oreille Electronique est conçue pour pouvoir programmer un retard entre le son transmis par voie aérienne et celui transmis par voie osseuse. Grâce à ce retard, appelé précession, le cerveau est préparé à recevoir le message transmis. Après une stimulation auditive soutenue, le cerveau prend naturellement le relai sur le travail d’anticipation accompli grâce à la machine.

La méthode Tomatis peut être comparée à une gymnastique de l'oreille, qui grâce à un usage répété et une mobilisation progressive de l’oreille, permet d’optimiser la transmission du message au cerveau.

Les fonctions de l'oreille

Physiologiquement, notre oreille ne fait pas qu'entendre. Lorsque nous avons mal à l'oreille, nous ressentons souvent des vertiges, une difficulté à garder l'équilibre, ainsi qu'une instabilité motrice qui rend difficile la concentration. Tout ceci, faute à notre système vestibulaire qui se trouve lui aussi dans l'oreille interne!

Donc en agissant sur l'oreille par l'écoute musicale programmée, nous allons agir aussi sur la régulation d'autres fonctions qui sont sous le contrôle de l'oreille:

 La fonction d'équilibre

L’oreille intervient dans le contrôle postural et le maintien de l’équilibre. La Méthode Tomatis par son action sur le vestibule, va donc agir sur la coordination et l'organisation des mouvements, la régulation du tonus musculaire et de l'équilibre, et sur les troubles psychomoteurs en général. Une meilleure utilisation du corps permet la construction efficiente du schéma corporel qui va influencer sur le développement cognitif aussi bien que sur l'image de soi. Par ailleurs, le vestibule participe de façon fondamentale à l’intégration des rythmes à la fois musicaux et linguistiques de par ses nombreuses connections qu’il entretient avec le cerveau

 La fonction de dynamisation

L’oreille humaine assure une fonction de « charge corticale », c'est-à-dire que la stimulation de l'oreille entraîne la stimulation corticale et corporelle. C'est une fonction "d'énergisation". Le son est nécessaire pour notre épanouissement personnel. Plus il est riche en harmoniques hautes, plus son effet est efficace. En effet, les sons riches en harmoniques hautes stimulent un vaste réseau nerveux, appelé « formation réticulée », qui contrôle le niveau d’activité global de l’activité cérébrale. C’est la raison pour laquelle nous utilisons principalement des concertos pour violons de Mozart dont les effets bénéfiques sont désormais célèbres.

 La fonction d'audition

Cette fonction inclut la discrimination, l'ordre et la mémoire des sons, la spatialisation et la latéralisation auditive. Lorsque cette fonction est perturbée, on voit apparaître en plus une perte de la capacité à extraire un message sonore du bruit environnant. Le sujet est ainsi soumis à une multitude d’informations qu’il perçoit de façon plus ou moins altérée. La compréhension des messages ne peut alors se faire qu’au prix d’efforts très importants, ce qui engendre des erreurs, une fatigue sans cesse croissante, une irritabilité et, finalement une fermeture sur soi. Dans ces conditions, l’attention et la mémorisation sont touchées, ainsi que tout le processus d'apprentissage chez le jeune enfant.

A qui s'adresse la Méthode Tomatis?

L'oreille étant un système profondément impliqué dans l'intégration sensori-motrice, les champs d'application sont donc reliés à tout ce qui touche au développement et à l'apprentissage:

 Les troubles de l'apprentissage

De nombreux facteurs sont impliqués dans les troubles de l'apprentissage, touchant les domaines de la perception, du langage, de la mémoire et de l'attention. De ce fait , les champs d’application concernent directement les acquisitions scolaires. On parle plus spécifiquement de:

- dyslexie (difficultés au niveau de la lecture)

- dysorthographie (difficultés au niveau de l'écriture)

- dyscalculie (difficultés au niveau du calcul)

- dysgraphie (difficultés au niveau de l'aspect technique de l'écriture)

- dysphasie (difficultés spécifiques qu niveau du langage)

- dyspraxie (difficultés au niveau de la programmation et l'organisation des

gestes appris)

 Les troubles de l'attention

L’attention est la capacité à sélectionner et à maintenir dans la conscience les stimuli pertinents pour réaliser une tâche donnée

L'attention a plusieurs composantes et chacune peut être déficiente:

- L'attention sélective: c'est la capacité de se focaliser sur certains éléments d'une situation et d'annihiler ceux jugés non pertinents. Cela demande de mettre en marche en même temps la capacité à résister à la distraction et à discriminer des informations appropriées de celles qui ne le sont pas.

- L'attention divisée: c'est la capacité de pouvoir partager son attention entre plusieurs sources d’informations ou tâches à effectuer.

- L'attention soutenue: c'est la capacité de soutenir un état d'éveil et de vigilance ainsi qu'un effort de concentration suffisamment long pour terminer une tâche. C'est surtout dans les actions routinières, répétitives ou peu intéressantes pour lui que le sujet va avoir des difficultés dans cette composante de l'attention. C'est la fonction de dynamisation de l'oreille qui est activée

- La "redirection" de l'attention: certains enfants ont beaucoup de difficultés à passer d'une activité à l'autre, ce passage demandant des capacités d'inhibition de l'action en cours et d'organisation de l'action demandée. Par son approche dynamisante, la méthode Tomatis pourra aider ces enfants à trouver et investir l'énergie nécessaire et suffisante pour faire ce "passage".

 Les troubles affectifs et émotionnels

Lors d'un choc ou d'un événement émotionnel, les messages sensoriels qui arrivent au cerveau par le canal de l'oreille vont être mal perçus et interprétés au niveau cortical. Cette stimulation déficiente va entraîner le cerveau à déclencher un mécanisme d’inhibition ou de protection contre les stimuli environnementaux perçus comme agressifs. Cela peut être la conséquence d'un stress au travail, aux examens, d'un changement de rythme de vie, d'une maladie… Dans tous les cas, cela conduit à un mal-être, à une perte de confiance de soi, à de l'anxiété.

En régulant l’envoi de messages sensoriels par le canal auditif et osseux, la Méthode Tomatis dynamise et détend et favorise le développement personnel.

 Les troubles de la communication

Toute distorsion d’écoute trop installée entraîne la perte même du désir d’écouter et en conséquence, une baisse du désir de communiquer. Les difficultés de communication s'exprimeront à différents niveaux et dans différents cadres de vie.

Elles peuvent se manifester par une incapacité à accepter de recevoir les sons qui nous entourent sans en être agressé : le klaxon d’une voiture, le claquement d’une porte, l’ambiance sonore élevée d’un restaurant, mais aussi certaines voix, comme celle d’un collègue de travail, d’un parent, d’un ami. Les incidences de tels troubles sont extériorisées au niveau comportemental par un nervosité, une impatience une impulsivité un confinement dans un monde qui ne sera pas ressenti comme agressif.

Pour certains, il y aura impossibilité d’utiliser sa voix comme un véritable outil de communication, par manque de maîtrise de ses différents composants prosodiques: intonations, inflexions, rythme, intensité. La voix sera alors perçue comme agressive, froide, ou dénuée de tout pouvoir d’expression par l’interlocuteur qui la reçoit.

 Les troubles envahissants du développement

Ce sont des troubles précoces, caractérisés par des retards et des altérations du développement, des capacités d’interactions sociales et cognitives ainsi que de la communication. La Méthode Tomatis, sans être exclusive, a montré son efficacité pour aider les enfants souffrant de troubles de l’autisme et de comportements associés (ex: syndrome d’Asperger).

Les différentes étapes d'intervention par la Méthode Tomatis

 L'évaluation

Elle va permettre d'évaluer la problématique du sujet par l'intermédiaire de tests et de questionnaire touchant différents domaines de fonctionnement (sensori-moteur, cognitif, attention, mémoire, langage, émotion)

Historique:

La méthode Tomatis est appliquée en France depuis les années 50. Travaillant sur les problèmes de surdité professionnelle due à des expositions prolongées à de fortes intensités, ainsi que sur les problèmes de voix de chanteurs, le docteur Alfred Tomatis, otorhinolaryngologiste réputé, a constaté que certaines fréquences de sons qui n'étaient pas ou plus entendues par l'oreille, ne pouvaient être non plus reproduites par la voix. Donc les chanteurs chantaient faux sur certaines fréquences et les ouvriers présentaient des déficiences vocales sur ces mêmes fréquences!

Tomatis montre que cette incapacité à utiliser son audition est due à un dysfonctionnement de deux muscles situés dans l'oreille moyenne et dont le rôle est de permettre la réception et la transmission exacte de l'information sonore dans l'oreille interne puis au cerveau. Un dysfonctionnement de ces deux muscles inhibe l'écoute.

Ses recherches ont mené Tomatis à établir la relation existante entre l'oreille et la voix, et par extension, entre l'écoute et la communication et à définir une méthode fondée sur un certain nombre de concepts concernant la façon dont l’être humain se développe, traite l’information, communique avec lui-même et autrui et enfin, apprend. Il traite donc naturellement du rapport entre l'oreille et les capacités de lecture et s'emploie à utiliser sa méthode pour améliorer les difficultés de lecture chez les enfants en l'amenant à retrouver ses capacités d'analyse, de concentration et de communication, ce qu'aujourd'hui nous englobons sous le terme de "fonctions exécutives".

.